Les Pieds Nickelés au Tour de France

LES PIEDS NICKELÉS  AU TOUR DE FRANCE (Pellos & Montaubert)

Bande dessinée publiée en 1956 par les SPE, société parisienne d’édition

L’année 1956 est une grande année pour le sport. Les Pieds Nickelés s’y sont approchés. Après avoir tenté d’escroquer un grand club parisien dans “Les Pieds Nickelés footballeurs”, nos amis Croquignol, Filochard et Ribouldingue poursuivent leur appétence pour le sport dans “Les Pieds Nickelés au Tour de France”.

Tour de France et caricatures

Il faut dire que nos trois héros sont croqués par un maître du genre, le dessinateur René Pellos, dont les caricatures font le bonheur de nombreux titres de presse. Le dessinateur suisse a repris en 1947 la série des personnages créés par Louis Forton en 1908. Il s’est adjoint les services du scénariste Roland de Montaubert.

Pris d’une soudaine passion pour le vélo, Croquignol, Filochard et Ribouldingue créent une marque de cycles en… recyclant de vieilles machines. Ce qui serait vertueux de nos jours est en effet considéré comme une pure escroquerie dans les années cinquante. Pour faire leur publicité, les trois Pieds Nickelés font de Ribouldingue un champion cycliste qui va s’emparer du Maillot Jaune grâce à des stratagèmes plus ou moins subtils mis en place par ses compères.

Dans cette bande dessinée publiée en mai 1956 dans le magazine Sport Mondial, Pellos s’en donne à coeur joie et en profite pour glisser quelques caricatures de champions tels Louison Bobet, Jean Robic, Hugo Koblet, Fausto Coppi et Raphaël Geminiani. On aperçoit également Jacques Goddet, le directeur de l’épreuve, qui engage nos héros malgré quelques réticences.  

Spécialistes du vélo

Après cette première incursion dans le monde cycliste, publiée en album aux éditions SPE, société parisienne d’édition, les Pieds Nickelés reviendront souvent dans les milieux vélocipédiques. Pellos et le scénariste Roland de Montaubert créeront ainsi quelques courtes histoires comme “Les Pieds Nickelés directeurs d’équipe dans le Tour de France” (publiée en 1957 dans « Les Pieds Nickelés aux Jeux olympiques« ), “Boblot gagne malgré lui son quatrième Tour de France” (publié en 1958 dans l’album “Les Pieds Nickelés superchampions de la pêche”), “Les Pieds Nickelés organisent le Tour de France” (repris en 1960 dans l’album “Les Pieds Nickelés policiers de la route”, 1960) et dans de nombreux récits inédits en albums. 

Pellos dessinera également en 1977 “Le Drôle de Tour des Pieds Nickelés” sur un scénario de Raymond Maric. En 1983, Serge Saint-Michel et Jacarbo ramèneront les trois filous dans le peloton dans l’album “Les Pieds Nickelés font le Tour”.

Les Pieds Nickelés au Tour de France
  • « Les Pieds Nickelés au Tour de France » (1956, Société Parisienne d’Édition) de Pellos et Montaubert. Réédité dans la collection Hachette.
A lire également :   1919, LE TOUR RENAIT DE L'ENFER (Jean-Paul Bourgier)

Laisser un commentaire