Pyrène et les vélos (Christian Laborde)

PYRÈNE ET LES VÉLOS (Christian Laborde)

Ouvrage paru le 1er mai 1993 aux éditions Les Belles Lettres.

Christian Laborde est un écrivain occitan connu pour une œuvre riche, qui va du roman à la poésie en passant par le pamphlet. Il est connu pour être l’auteur du sulfureux “L’os de Dyonisos” qui fut, en 1987, le dernier ouvrage censuré en France. Interdit à la vente pour incitation au désordre et à la moquerie (entre autres), le jugement sera cassé deux ans plus tard et l’ouvrage deviendra un succès.

Le Tour de France dans les Pyrénées

On doit également à Christian Laborde des ouvrages sur Claude Nougaro, l’homme aux semelles de swing, et surtout un grand nombre de livres consacrés au cyclisme. “Pyrène et les vélos”, publié en 1993, est l’un des premiers du genre. L’auteur y célèbre les Pyrénées et le Tour de France, la confrontation du cycliste avec la haute montagne.

C’est en 1910, à l’occasion de sa huitième édition, que le Tour de France passe par les Pyrénées. Henri Desgranges, le patron du Tour, était pourtant peu enclin à faire grimper ses cyclistes dans les sommets les plus élevés du pays. Mais il se laissa convaincre par son adjoint Alphonse Steinès, qui partit lui-même en reconnaissance. L’étape entre Luchon et Bayonne passe par les cols de Peyresourde, d’Aspin, du Tourmalet et d’Aubisque. Octave Lapize en est le vainqueur, mais il ne manquera pas de traiter les organisateurs de criminels.

Christian Laborde prend beaucoup de liberté à raconter la reconnaissance effectuée par Steinès. Dans le récit, celui-ci est confronté à des ours auxquels il doit expliquer la grandeur du cyclisme et du Tour de France. L’auteur évoque également, dans un angle tout à fait personnel, la victoire de Lapize, le courage d’Eugène Christophe qui répare lui-même son vélo dans une forge à Sainte-Marie-de-Campan ou les larmes de René Vietto qui vient de céder son vélo à son leader.

De Lapize à Indurain

Au fil des pages on croise également les noms de légende que sont Bartali, Koblet, Bobet, Anquetil, Merckx, Ocaña, Thévenet, Poulidor, Delgado, Roche, Chiappucci… L’auteur retranscrit également la grandeur de Jean Robic, de Charly Gaul, de Miguel Indurain, ces champions dont il consacrera plus tard un ouvrage biographique.

“Pyrène et les vélos” est la rencontre entre une discipline sportive et une région hors du commun, où les noms des champions se confrontent à ceux des cols.

Pyrène et les vélos (Christian Laborde)
  • “Pyrène et les vélos” de Christian Laborde (Les Belles Lettres, 1993). 222 pages. 140x210mm. ISBN 2-251-44008-9. Désormais trouvable dans les librairies d’occasions.
A lire également :   1903, L'ÉPOPÉE DU PREMIER TOUR DE FRANCE (Jean-Paul Vespini)

Laisser un commentaire