Revue FOOTBALL(S) #2

FOOTBALL(S) #2 – Le football anglais entre people’s game et global game

Revue parue le 18 avril 2023 aux éditions Presse Universitaire de Franche-Comté.

Le football britannique fascine. Les inventeurs du jeu dont ils ont longtemps été les maîtres ont toujours eu cette manière bien à eux de pratiquer le ballon rond, et de le vivre.

Un numéro so british

Le deuxième numéro de la revue Football(s) propose un séjour sur la terre du football. Dès la couverture, le rouge est mis, avec l’illustration on ne peut plus iconique de cet été 1966 où la reine Élisabeth II remet la Coupe Jules Rimet à Bobby Moore, capitaine du seul onze anglais jamais hissé au sommet du football mondial.

Le titre ce ce numéro 2 « entre people’s game et global game » résume parfaitement ce qu’est le football anglais, à la fois une passion nationale et un business mondialisé. Deux articles font état de l’évolution économique du foot anglais, avec force graphiques et tableaux comparatifs, à travers l’histoire de deux clubs d’une même ville, Manchester City et Manchester United.

Une fois n’est pas coutume, le dossier thématique débute par l’histoire du football féminin, né en Angleterre pendant la première guerre mondiale, banni par la suite avant de revenir quelques décennies plus tard. Le football dames est d’ailleurs très présent tout au long de ce numéro 2, avec un bilan sportif de l’Euro 2022 organisé en Angleterre et un focus sur le modèle économique de l’élite féminin du football français.

Trente ans de Premier League

Toujours dans le cadre du dossier anglais, Football(s) a la bonne idée de revenir sur l’histoire de « Fever Pitch », le roman autobiographique de Nick Hornby, le plus célèbre des supporters d’Arsenal et l’auteur d’un ouvrage qui a su trouver les mots pour décrire cette passion déraisonnable que l’on porte pour une équipe de football.

Le dossier revient sur les trente ans de la Premier League, une réinvention du championnat anglais transformé en programme télévisé et destiné à générer encore plus de revenus. Le concept a bouleversé le paysage au début des années 1990, alors que l’Angleterre sortait à la fois des années Thatcher et de son isolement à la suite du drame du Heysel. Alors qu’il a toujours vécu dans une certaine autarcie, le championnat anglais régénéré économiquement allait attirer les plus grands joueurs du monde, les plus grands entraineurs et les fortunes les plus puissantes.

Un article revient sur le passage de Gérard Houllier au FC Liverpool entre 1998 et 2004, confirmant après Arsène Wenger le goût des Anglais pour le savoir-faire à la Française. Un autre article tente quant à lui d’expliquer le phénomène du supportariat à distance, à travers les fans français des Reds, attachés à un club grâce à la télévision. Après trente ans de Premier League, le football anglais est plus puissant que jamais.

Matt Busby, Ken Loach et James Walvin

Le dossier est complété par les recherches faites sur Preston North End, le premier « grand club » de l’histoire du football, vainqueur du premier championnat d’Angleterre en 1889. Un autre article est consacré à l’invention d’un héros populaire, en l’occurrence Matt Busby, célèbre entraîneur du grand Manchester United. Claude Boli, l’auteur de l’article, livre également deux interviews de témoins du foot anglais, l’historien James Walvin et le réalisateur Ken Loach.

Au-delà du football anglais, le numéro glisse quelques articles sur les objets du football, tels la figurine du Subbuteo, les premiers maillots sponsorisés et bien entendus les livres de foot, lus et conseillés par les intervenants de la revue, historiens et économistes.

Revue FOOTBALL(S) #2
  • « Football(s). Histoire, culture, économie, société » n°2 « Le football anglais entre people’s game et global game » (mai 2023) – 221 pages – 16×24 cm – 20,00 €
  • Commander le numéro 2 de la revue sur le site de la Presse Universitaire de France-Comté.

La liste des intervenants : Paul Dietschy, Wladimir Andreff, Luc Arrondel, Martine Benammar, Roger Besson, Claude Boli, Jean Bréhon, Olivier Chovaux, Léonard Darbeau, Philipp Didion, Richard Duhautois, Pascal François, Audrey Gozillon, Laurent Grün, Alexandre Joly, Stéphane Mourlane, Victor Pereira, Raffaele Poli, Esteban Quirantes, Loïc Ravenel, Albrecht Sonntag.

A lire également :   LILLE, CAPITALE DU FOOTBALL FRANÇAIS (Damien Boone & Maxime Pousset)