Alexis Vergereau "Il était une fois la Beaujoire"

IL ÉTAIT UNE FOIS LA BEAUJOIRE (Alexis Vergereau)

Ouvrage paru le 5 avril 2024 aux éditions Ouest-France.

Quarante années ne sont pas de trop pour apprécier l’histoire d’un édifice dont la construction et les premières années d’exploitation ne manquèrent pas d’interrogation. Le stade de la Beaujoire a vu le jour en 1984, prenant la difficile succession d’un monument, le stade Marcel-Saupin, niché au centre-ville et dont les usagers ne voulaient pas se séparer malgré d’évidents signes de vétusté.

Du scepticisme à la légitimité

Il a fallu du temps au FC Nantes pour s’approprier cette nef de béton en forme de vagues, qui tranchait singulièrement avec l’architecture plus traditionnelle et plus rectangulaire de Saupin. Même les joueurs se sont sentis perdus sur cette grande pelouse, éloignés du public et de leurs repères habituels.

Dans son livre “Il était une fois la Beaujoire”, le journaliste Alexis Vergereau revient sur ces épisodes des premières années, que nous avons presque oubliés aujourd’hui, tant le stade de la Beaujoire, devenu stade Louis-Fonteneau, est aujourd’hui considéré comme un monument incontournable de la ville de Nantes.

De José Touré à Mylène Farmer

Cette légitimité, le stade de la Beaujoire l’a obtenu avec le FC Nantes, bien entendu, mais aussi avec l’équipe de France, avec les matchs de l’Euro 1984 et ceux de la Coupe du monde 1998. Le ballon ovale a également contribué à l’histoire avec des test-matchs du Quinze de France et des rencontres de Coupe du monde, en 2007 puis en 2023. Enfin, des concerts géants, de Genesis à Mylène Farmer en passant par Pink Floyd et Johnny Hallyday, ont fait de ce stade un haut-lieu de musique et de rassemblement populaire.

Le livre d’Alexis Vergereau, publié par Ouest-France éditions et préfacé par Mickaël Landreau, revient à travers des textes, des chiffres et de nombreuses photos, sur ces moments qui ont construit l’histoire du stade nantais, né dans le doute et aujourd’hui défendu becs et ongles quand un projet concurrent vient menacer son avenir.

Alexis Vergereau "Il était une fois la Beaujoire"
  • « Il était une fois la Beaujoire » d’Alexis Vergereau (éditions Ouest-France, 2024). 224 pages. 195x260mm. ISBN:978-2-7373-8991-7. Disponible dans toutes les bonnes librairies nantaises et sur le site de l’éditeur Ouest-France.

Sur le web

A lire également :   ROBERTO MARTÍNEZ (Benoît Delhauteur)