Daniel Picouly : la victoire du Nègre (2017)

LA VICTOIRE DU NÈGRE (Daniel Picouly)

Récit historique publié le 30 mai 2017 chez Incipit.

Le 4 juillet 1910, jour de fête nationale, toute l’Amérique blanche semble s’être réunie à Reno (Nevada) pour régler son compte à Jack Johnson. Celui-ci est le premier boxeur noir devenu, en 1908, champion du monde des poids lourds et l’Amérique ne s’en remet pas. Elle confie à son champion James J. Jeffries le devoir de battre le « Nègre ».

Le péril noir

Non seulement Jack Johnson a conquis un titre que l’on croyait réservé aux Blancs, mais le champion n’est pas du genre à la jouer profil bas. Il revendique fièrement sa négritude, mène la grande vie, roule dans des voitures de luxe et a choisi comme épouse une femme blanche. L’Amérique n’en peut plus de ce qu’elle considère comme de la provocation.

« Je vais prouver au monde entier qu’un homme blanc sera toujours meilleur qu’un Nègre » pavoise de son côté James J. Jeffries, ancien champion du monde des lourds, sorti de sa retraite pour combattre le péril noir que représente Jack Johnson.

Le premier combat du siècle

C’est à un grand moment de l’histoire de la boxe que s’est attaqué Daniel Picouly, auteur de nombreux ouvrages et de romans dans lesquels le sport n’est jamais loin. Avec son style vif, l’auteur nous fait revivre l’un des nombreux combats du siècle que la boxe nous livre plusieurs fois par décennie en même temps qu’une grande étape de la cause noire aux États-Unis.

Daniel Picouly : la victoire du Nègre (2017)
  • « La victoire du Nègre » de Daniel Picouly (Incipit, 2017). 167 pages.
A lire également :   BATTLING SIKI (Jean-Marie Bretagne)