Gino le Juste (Jean-Paul Vespini)

GINO LE JUSTE (Jean-Paul Vespini)

Bartali, une autre histoire de l’Italie

Biographie publiée en 2014 aux éditions Le Pas d’Oiseau

On l’appelait Gino le Pieux car il affichait sa foi avec une force ostentatoire. Pour écrire l’histoire de la vie du champion italien, Jean-Paul Vespini a préféré reprendre le surnom de Gino le Juste.

Juste parmi les nations

Gino Bartali (1914-2000) a remporté deux fois le Tour de France, à dix ans d’intervalle, en 1938 et 1948. Entre les deux, il y eut les années de guerre où les compétitions étaient suspendues. Gino Bartali n’a jamais caché son hostilité au régime fasciste et avait refusé que celui-ci n’instrumentalise ses victoires, notamment celle du Tour de France 1938.

Par la suite, dans une Italie divisée et tiraillée, le champion florentin s’était transformé en messager clandestin. Il profitait de ses sorties d’entrainement pour acheminer de faux papiers destinés à des Juifs menacés. Sa popularité l’affranchissait des contrôles policiers.

En 2013, le mémorial Yad Vashem, construit en 1953 à Jérusalem en mémoire des victimes de la Shoah, a consacré Gino Bartali « Juste parmi les nations ». Par son action, il aurait sauvé la vie d’environ 800 personnes.

Une histoire de l’Italie

Gino était adulé par tout un pays, mais celui-ci lui avait trouvé un rival en la personne de Fausto Coppi, de cinq ans son cadet. La rivalité entre les deux hommes allait rythmer l’Italie des années de fascisme puis celles de la reconstruction après-guerre.

Le journaliste Jean-Paul Vespini a rédigé un grand nombre d’ouvrages sur le cyclisme, sur des champions de toute époques tels Raymond Poulidor, Raphaël Géminiani, Laurent Fignon, Richard Virenque, Laurent Jalabert, mais aussi sur le Tour de France sous plusieurs formes.

Son ouvrage sur Gino Bartali intègre une belle collection des éditions Le Pas d’Oiseau où sont réunis des ouvrages contant le sport sous l’angle de l’Histoire. Le cyclisme y tient une grande part mais également le rugby. « Gino le Juste. Bartali, une autre histoire de l’Italie » a été récompensé du prix Louis Nucéra et du prix Antoine Blondin en 2015..

Gino le Juste (Jean-Paul Vespini)
  • « Gino le juste, Bartali, une autre histoire de l’Italie » (Le Pas d’Oiseau, 2014). 174 pages. Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur le site de l’éditeur Le Pas d’Oiseau.
A lire également :   TOUR DE FORCE (Mark Cavendish)