Laurent Lasne Lev Yachine

LEV YACHINE, UN ROMAN SOVIÉTIQUE (Laurent Lasne)

Roman biographique paru le 2 novembre 2020 aux éditions Le Tiers Livre / Arbre Bleu.

L’histoire du football a vu passer de nombreux gardiens de but, mais aucun ne sera jamais plus grand que Lev Yachine. Le gardien soviétique est un peu l’équivalent de Pelé dans sa spécialité spécifique : une icône. On l’avait surnommé l’Araignée Noire. Il portait généralement une tenue noire et une large casquette, une allure qui avait le don de marquer les esprits.

Un roman soviétique

Pourtant, Lev Yachine aurait pu ne jamais devenir un grand footballeur. Il était tellement moyen quand il gardait les buts des équipes de jeunes qu’il s’était tourné vers le hockey sur glace. Puis ne ressentant pas vraiment d’amélioration, il décida de s’engager dans l’armée.

Malgré tout, on le retrouva dans les buts du Dynamo Moscou, puis dans ceux de l’équipe d’URSS avec laquelle il devient champion olympique puis champion d’Europe des nations. Plus tard, il recevra l’Ordre de Lénine, la plus haute distinction remise aux personnalités soviétiques.

Lev Ivanovitch Yachine est, à son corps défendant, un héros de l’URSS communiste et ouvrière. Pour raconter son histoire, l’auteur Laurent Lasne a tenu a replacer le footballeur dans le contexte historique de l’Union Soviétique.

Un héros de Tolstoï

L’histoire de Yachine est donc avant tout un roman soviétique. L’auteur avoue avoir toujours été fasciné par l’Araignée Noire, notamment depuis un après-midi de juin 1967 où son père l’avait emmené au Parc des Princes pour un match France-URSS.

Lev Yachine était un homme qui aimait l’alcool et les cigarettes. Il était aussi poursuivi par des périodes de dépressions tenaces. Laurent Lasne le décrit comme un héros tolstoïen.

Laurent Lasne Lev Yachine

A propos de Lev Yachine et de Laurent Lasne

A lire également :   PROLONGATIONS, PASSION & DÉPENDANCE (Robin Walter)