Le sang de Manchester

LE SANG DE MANCHESTER (Vincent Radureau)

Polar paru le 12 mai 2022 aux éditions Hugo Sport.

Le derby de Manchester n’a peut-être pas vraiment l’intensité d’un Celtic-Rangers ou d’un River-Boca. Il existe toutefois bel et bien une forte rivalité entre Manchester City et Manchester United.

Le derby de l’angoisse

Le journaliste sportif Vincent Radureau est un amoureux de Manchester. Il a connu la ville quand celle-ci était prise dans la folie de l’ère Cantona. Il a pu mesurer les tenants et aboutissants de la rivalité des deux clubs majeurs, United la rouge et City la bleu ciel. Son esprit reste perpétuellement connecté au pouls de la cité.

Cette rivalité lui a inspiré un roman noir, « Le Sang de Manchester« , où une enquête policière tente de résoudre une curieuse énigme après la macabre découverte de deux squelettes, chacun étant vêtu du maillot des clubs rivaux.

Une capitaine de police, peu au fait des choses du football, est chargée de l’enquête. Très vite, la jeune Irlandaise s’aperçoit qu’elle n’avancera qu’en prenant en compte l’histoire des deux clubs et de leur rivalité. Ses adjoints fort heureusement sont d’authentiques footeux et s’ils ne sont pas manifestement des flics d’élite, leur passion permettra de dénouer quelques phases obscures.

Blue moon

La ville dans laquelle nous entraine Vincent Radureau est plutôt inquiétante. La cité de Manchester est loin d’être unie. Elle semble déchirée par les premiers effets du Brexit et par la violence qui hante ses rues. Alors que la moindre étincelle semble capable de tout faire exploser, les deux clubs sont sur le point de se rencontrer avec en jeu le titre de champion d’Angleterre.

Non seulement le piétinement de l’enquête met la population sur les dents, mais un journaliste peu scrupuleux en profite pour jeter de l’huile sur le feu. L’auteur nous entraine dans tous les recoins de la ville, à la rencontre de personnages ambivalents, porteurs malgré eux de l’histoire de leur clubs favori. Son polar est l’occasion de décrire la ville et de raconter comment se vit le football outre-Manche dans une ville où deux clubs s’opposent alors que tout devrait les réunir.

Vincent Radureau n’oublie pas de faire sonner à travers ses mots quelques notes de musiques, éléments tout aussi importants dans l’identité de Manchester, la ville de New Order et Oasis, où l’on chante « Blue Moon » et « Love will tear us apart« . Le livre est passionnant de bout en bout et son titre détient bien une double signification : le sang du crime, mais aussi le sang qui coule dans les veines des habitants. Rouge, mais aussi bleu ciel.

Le sang de Manchester
  • « Le sang de Manchester » de Vincent Radureau (Hugo Poche, 2022). 390 pages.

Sur le web


A lire également :   1979 LE RACING CHAMPION DE FRANCE (Alfred Wahl)