Le Tour de France 1919 (Jean-Paul Bourgier)

1919, LE TOUR RENAIT DE L’ENFER (Jean-Paul Bourgier)

De Paris-Roubaix au premier Maillot Jaune.

Paru en février 2014 aux éditions Le Pas d’Oiseau.

La guerre est finie. Elle a duré plus de quatre et a meurtri de nombreuses familles. La vie doit reprendre son cours et le sport y contribue. Des épreuves mises en sommeil durant le conflit sont relancées. En avril, Paris-Roubaix est remporté par Henri Pélissier. L’épreuve se déroule dans un tel champs de désolation que le journaliste Victor Breyer lui donne le surnom d’Enfer du Nord.

Retour d’enfer

Le sport, et notamment le cyclisme, exercent leur devoir de mémoire. Le Petit Journal met sur pied une course à étapes qui traverse les régions les plus touchées par la guerre : le Circuit des Champs de Bataille, remporté par le Belge Charles Deruyter. A Milan, on relance le Tour d’Italie, interrompu par la guerre. Le Giro commémore également les lieux qui ont souffert durant le conflit : le Trentin, le Haut-Adige et Trieste. Partout en Europe, les courses cyclistes racontent l’histoire d’une Europe meurtrie.

Le Tour de France reprend aussi ses droits. Le 29 juin, soixante-sept coureurs partent de Paris pour le Tour le plus long depuis sa création. Il passera par Metz et Strasbourg, villes reconquises grâce à la Guerre. La veille du départ, à Versailles, les pays vainqueurs de la guerre signent un traité qui détermine les sanctions prises envers l’Allemagne et de ses alliés.

Naissance du Maillot Jaune

Le Tour de France est le premier où le leader du classement général porte une tunique distinctive, le Maillot Jaune. Il est remis à Eugène Christophe au soir de la dixième étape à Grenoble. Le Français devra toutefois céder le paletot doré au Belge Firmin Lambot, vainqueur final. Celui-ci succède à ses compatriotes Philippe Thys et Odile Defraye et prolonge la domination des Belges sur le Tour.

Après avoir narré au jour le jour les étapes du Tour de France 1914, Jean-Paul Bourgier, prof d’histoire feru de vélo, s’intéresse à la première saison cycliste d’après-guerre. L’année 1919 est marqué par la reprise des grandes courses et par le souvenir prégnant de la Guerre. L’auteur s’appuie sur ses références historiques, ses recherches dans la presse de l’époque et trace le portrait de quelques champions de l’après-guerre.

L’ouvrage a été publié en 2014 par les éditions du Pas d’Oiseau, qui proposent de nombreux livres sur l’histoire du sport. Il y est question de cyclisme, de rugby et de montagne racontés sous l’angle sur contexte historique.

Le Tour de France 1919 (Jean-Paul Bourgier)
  • « 1919, le Tour renait de l’enfer, de Paris-Roubaix au premier maillot jaune » de Jean-Paul Bourgier (Le Pas d’oiseau, 1914). 160 pages. ISBN : 978-2-917971-38-3. Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur le site de l’éditeur le Pas d’Oiseau.
A lire également :   PETIT-BRETON, GENTLEMAN CYCLISTE (David Guénel)