Narcos league, argent sale et football colombien

LA NARCOS LEAGUE (Victor Massias)

Argent sale et football colombien (des années 1970 à nos jours). Publié le 12 mai 2023 aux éditions L’Harmattan.

On se souvient de cette joyeuse équipe de Colombie, son maillot doré et son jeu à une touche de balle, la tignasse blonde de Carlos Valderrama, la témérité du gardien fou René Higuita, l’opportunisme de Faustino Asprilla… Tout était si joyeux dans cette équipe qu’on rêvait qu’elle remporte la Coupe du monde 1994.

Qui a tué Escobar ?

Mais la World Cup américaine a tourné à la déroute. Deux défaites inattendues ont rapidement fait fondre tout espoir. La déception est forte mais on n’imagine mal les tenants et les aboutissants de cet échec. Quelques jours après l’élimination, alors que le Mondial américain se poursuit, on apprend la mort de Andres Escobar, le défenseur qui avait marqué contre son camp et précipité l’élimination de son équipe.

Le capitaine et libero de l’équipe de Colombie a été froidement exécuté en pleine rue par les porte-flingues des narcotrafiquants. On découvre alors à travers son équipe un pays particulier. Pris en otage par les puissants trafiquants de drogue. Ceux-ci ont infiltré toutes les sphères du pouvoir, dont celles du football.

Les grands clubs sont soutenus par les cartels. Les joueurs perçoivent de très bons salaires mais ils proviennent de l’argent sale. C’est au plus fort des trafics que le football colombien connait une embellie sur le plan sportif. Le Nacional Medellin remporte la Copa Libertadores, la sélection nationale est régulièrement présente en Coupe du monde et les meilleurs joueurs transférés dans les clubs européens.

Football, drogue et corruption

Le championnat local est complètement corrompu, au gré des accords entre barons de la drogue. Lorsque quelqu’un, joueur ou arbitre, ne l’a pas compris, on retrouve son corps criblé de balles dans une rue sombre. Le documentaire américain « The two Escobars » (2010) avaient rendu compte de la situation explosive du pays.

Le journaliste Victor Massias a voyagé en Amérique latine et est tombé amoureux de la Colombie. Un pays violent mais joyeux, une population menacée mais toutefois passionnée par le foot. Il se devait de raconter à son tour l’expérience de la Narcos League. Des années 1970 à nos jours, le football colombien passe du rêve des terrains aux cauchemars en coulisses.

Narcos league, argent sale et football colombien
  • « La Narcos League, argent sale et football colombien (des années 1970 à nos jours) » de Victor Massias (2023, l’Harmattan). 266 pages. 135x215mm. ISBN: 9782140341618. Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur le site de l’éditeur L’Harmattan.

Sur le web

A lire également :   LILLE, CAPITALE DU FOOTBALL FRANÇAIS (Damien Boone & Maxime Pousset)