Le Grand Max (Emmanuel Faure & Maxime Bossis)

LE GRAND MAX (Maxime Bossis et Emmanuel Faure)

Publié le 2 mai 2024 aux éditions Nouvelles Sources. Préface de Zinédine Zidane.

On a tous quelque chose en nous de Maxime Bossis. Une enfance vendéenne proche de la terre, une adhésion aux valeurs nantaises en terme de jeu, un goût immodéré pour le travail bien fait, reposant sur des principes immuables et une certaine classe.

Maxi Max

On l’a toujours appelé Max, diminutif de son prénom Maxime, en lui ajoutant l’épithète de grand pour son mètre quatre-vingt-six, mais surtout pour la grandeur qu’il donnait à son métier de footballeur.

Maxime Bossis est une figure de proue d’une génération dorée de l’équipe de France, celle des années 1976-1986 qui, dirigée par Michel Hidalgo et menée par Michel Platini et Dominique Rocheteau, remporta le championnat d’Europe en 1984 et réalisa deux épopées extraordinaires lors des Coupes du monde 1982 et 1986.

Le Grand Max est également une figure du FC Nantes de la même période qui, avec Jean Vincent et Jean-Claude Suaudeau, domina le football français, remporta trois titres de champions et une Coupe de France.

On avait cru d’ailleurs que Max Bossis, à l’image de Henri Michel ou Jean-Paul Bertrand-Demanes, serait resté fidèle au club nantais jusqu’à la fin de sa carrière. Mais le Grand Max avait surpris son monde en allant rejoindre le RC Paris investi par la firme Matra de l’ambitieux Jean-Luc Lagardère.

Max de Nantes

Maxime Bossis fut considéré comme l’un des plus grands arrières latéraux du monde, capable de jouer à gauche comme à droite. Il choisit pourtant, au cours de sa carrière, de passer dans l’axe central afin de diriger la défense au poste de libéro.

Jusqu’alors, seule le journaliste Jean-Marie Lorant avait consacré un ouvrage au Grand Max (« Bossis Maxi-Max » aux éditions Calmann-Lévy en 1984). Quarante ans plus tard, Emmanuel Faure a réussi à convaincre l’ancien joueur de retracer sa carrière dans un livre écrit à quatre mains paru aux éditions Nouvelles Sources.

Les deux hommes ont demandé à Zinédine Zidane d’en assurer la préface, où le grand Zizou revient en enfance pour évoquer l’Euro 1984 et Enzo Francescoli, qui fut pendant trois ans un coéquipier de Bossis au sein du Matra Racing.

Le Grand Max (Emmanuel Faure & Maxime Bossis)

Sur le web

A lire également :   FOOTBALL FÉMININ : LES COUPES DU MONDE OFFICIEUSES (Thibault Rabeux)