"Eplé" Stéphane Cohen Solar

PELÉ (Stéphane Cohen)

Paru le 4 janvier 2023 aux éditions Solar.

La couverture du livre est noire, avec la photo du visage d’un homme qui lève les yeux et semble regarder la lumière avec inquiétude. Qui ne reconnaît pas ce visage ?

La biographie du roi

Le 29 décembre 2022 restera un jour funeste pour le football, qui a appris la mort de son plus digne représentant, Edson Arantes do Nascimento, plus connu sous le nom de Pelé. On l’appelait aussi le Roi, car il a fait du football son royaume. Il est considéré comme le plus grand footballeur de tous les temps, et aussi parfois comme le plus grand sportif du XXe siècle.

Bien avant ce triste jour, le journaliste Stéphane Cohen s’était rendu au Brésil à la poursuite de la légende. En dépit de son image impeccablement lisse, Pelé n’a pas manqué de contradictions. Le meilleur footballeur du monde, qui tutoyait les chefs d’état, qui pouvait par sa seule présence arrêter une guerre le temps d’un match, qui a relancé à lui seul la mode du soccer aux États-Unis, est aussi un homme d’argent, un mari infidèle, un ami intéressé.

Le footballeur et l’homme

Nul n’est parfait, pas même le plus grand footballeur de tous les temps. Si celui-ci a su consolider son propre mythe et rendre tout simplement heureux des millions de gens par la grâce de ses dribbles et le souvenir de ses buts, l’homme derrière le roi a souvent souffert. Ses succès footballistiques ont masqué ses atermoiement sentimentaux, ses déboires fiscaux, ses infidélités politiques, ses tourments de père avec un fils impliqué dans un trafic de drogue et une fille née d’une union illégitime, qui s’est battue pour se faire reconnaître avant de mourir.

De l’aube à Tres Coraçoes, la ville natale qui célèbre son roi mais où celui-ci se rendra très peu au cours de sa vie, jusqu’au crépuscule du roi entre son jardin et les séjours à l’hôpital, amer, diminué, dépressif, ruminant ses souvenirs de grandeur, Stéphane Cohen retrace le parcours de Pelé sans occulter sa vie personnelle, peu racontée jusqu’alors.

L’homme qui voulut être roi

L’anecdote de son surnom est savoureuse. Pelé n’a jamais aimé qu’on l’appelle Pelé. Il aurait préféré Edson, son prénom, ou Dico, comme l’appelait sa maman. Le nom de Pelé s’est imposé au détriment de l’intéressé. Ce nom qu’il n’aime pas lui servira toutefois de carapace, il l’emploira pour parler de lui à la troisième personne.

Pelé restera la première star mondiale du football, célébré autant pour son talent supérieur que par la conjonction de l’avènement de la télévision et des prémices de la mondialisation. Vainqueur de trois Coupes du monde, ambassadeur du football auprès de la FIFA, l’UNICEF et l’UNESCO, on savait finalement peu de choses sur l’homme dont le sourire radieux était omniprésent en couverture des magazines.

Le livre de Stéphane Cohen est une biographie très complète du roi, qui trouve sa place aux côtés du livre que François Thébaud avait consacré au footballeur à la fin de sa carrière.

"Eplé" Stéphane Cohen Solar

Mises à jour