Paolo Castaldi : "La main de Dieu"

LA MAIN DE DIEU (Paolo Castaldi)

Roman graphique publié le 19 mai 2014 aux éditions Diabolo.

Diego Armando Maradona a suscité jusqu’en France beaucoup de littérature. Des biographies, des essais, des études, mais aussi des bandes dessinées, comme “La Main de Dieu” de Paolo Castaldi, un auteur italien qui jusqu’alors ne s’était jamais vraiment approché du football.

Maradona en onze touches

L’album est découpé en onze touches. La première restitue le fameux but du 22 juin 1986 tel qu’on l’a vu à la télévision. Le deuxième but, convient-il de préciser, car ses deux plus célèbres buts, Maradona les a inscrit à cinq minutes d’intervalles en deuxième mi-temps du quart de finale qui opposa l’Argentine à l’Angleterre au stade Aztèque de Mexico.

L’auteur raconte sa propre histoire face à celle de Maradona. Et cette histoire débute en 1984 lorsque le génie argentin signe au SSC Napoli. Le plus grand joueur du monde s’apprête à faire d’une équipe moribonde la meilleure équipe d’Italie et l’une des plus redoutée sur le plan européen.

Trajectoire divine

L’histoire de Maradona, c’est avant tout une histoire de dignité, celle des Napolitains longtemps méprisés par l’Italie du Nord, celle des bidonvilles de Buenos Aires quand l’un des leurs devient le plus grand footballeur de l’histoire. Si la main de Dieu désigne souvent son fameux but du 22 juin 1986, le premier but convient-il de préciser, elle évoque également ce qui a tracé la trajectoire de Diego Maradona, dont l’histoire avait quelque chose de religieux.

En quelques 170 pages où se mêlent textes et dessins, loin des structures classiques de la bande dessinée, divisées en onze chapitres, ou plutôt onze touches, Paolo Castaldi nous plonge au coeur du phénomène Maradona, sur l’émotion qu’a suscité le footballeur argentin, sur la dimension qu’il a pris dans le coeur des gens.

Paolo Castaldi : "La main de Dieu"
  • « La main de Dieu » de Paolo Castaldi (2014, Diabolo édition). 174 pages, 175x240mm. ISBN:978-8415839767. Disponible dans toutes les bonnes bouquineries.
A lire également :   UNE HISTOIRE POPULAIRE DU FOOTBALL (Mickaël Correia)